COMMISSION ARABE DES DROITS HUMAINS

Arab Commission for Human Rights
5, rue Gambetta
92240-Malakoff- France
Tel 0033140921588 Fax 0033146541913

e. mail achr@noos.fr

International NGO in special Consultative Status with the Economic and Social Council of the United Nations

English

عربي

2010-01-06

Les pays arabes appelés à repenser leur développement - Grégoire Allix

 

   

Le constat est sévère : selon un rapport conjoint du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et de la Ligue arabe, les pays arabes "ont besoin d'un nouveau modèle de développement pour réduire la pauvreté et atteindre les objectifs du Millénaire". Adoptés par les Nations unies en 2000, ceux-ci fixent les progrès à accomplir d'ici à 2015 en matière de pauvreté, d'éducation et de santé.

Environ 40 % de la population des dix-huit pays arabes, soit 140 millions de personnes, vit en dessous d'un seuil de pauvreté calculé en fonction du niveau de vie de chaque pays. Pis, soulignent les auteurs, "il n'y a pas eu de réduction des taux de pauvreté au cours des vingt dernières années" et "la proportion de la population souffrant de malnutrition dans les pays arabes n'a pas connu d'amélioration significative depuis 1990".

L'enjeu n'est pas seulement d'accélérer la croissance économique, "mais de transformer cette croissance pour réduire la pauvreté grâce à des politiques de redistribution" et "d'adopter un modèle basé sur le développement humain qui considère les libertés comme les bases du développement", indique le rapport, qui invite ces Etats à sortir d'un modèle centré sur la production d'hydrocarbures et de matières premières.

"Croissance pro-pauvres"

Les pays arabes sont ainsi appelés à financer une "croissance pro-pauvres", alors que la mécanique économique est jugée défavorable aux plus démunis dans des pays comme le Maroc, la Syrie et le Yémen, où les inégalités se sont accrues. Le monde arabe affiche le taux de chômage des jeunes le plus élevé de toutes les régions du monde : 25,7 %, pour un taux de chômage global de 13 %.

Compte tenu du dynamisme démographique de ces pays, l'enjeu est colossal : il faudrait créer pas moins de 51 millions d'emplois nouveaux au cours des dix prochaines années simplement pour empêcher la situation d'empirer...

Face à des contrastes régionaux considérables (le Koweït affiche un produit intérieur brut par habitant de 54 000 dollars (38 000 euros), contre 2 200 dollars pour le Soudan), le PNUD et la Ligue arabe appellent à un "nouveau contrat social" dans les pays arabes, une "alliance pour le développement" entre les riches pays producteurs de pétrole et les pays les moins développés, notamment pour "éliminer la faim dans la région".

Présenté au Caire, dimanche 20 décembre, dans le cadre du conseil des ministres du développement et des affaires sociales arabes, le rapport souligne la "faiblesse des institutions" des pays arabes. Ce document sera l'un des supports du sommet des Nations unies prévu au mois de septembre pour évaluer les progrès accomplis, dix ans après l'adoption des objectifs du Millénaire.

De ce point de vue, le monde arabe termine l'année 2009 comme il l'avait commencée : en janvier, un rapport de l'Unesco montrait que les pays arabes peinaient à enrayer l'illettrisme. L'analphabétisme y touche encore 40 % des plus de 15 ans et près de 6 millions d'enfants en âge d'être scolarisés ne le sont pas.

 

(Source: "Le Monde" (quotidien France) le 24 decembre 2009)

 

 

C.A.DROITS HUMAINS -5 Rue Gambetta - 92240 Malakoff - France

Phone: (33-1) 40 92 15 88  / Fax: (33-1) 46 54 19 13 

 Email: achr@noos.fr   

achr.eu  & achr.eu