COMMISSION ARABE DES DROITS HUMAINS

Arab Commission for Human Rights
5, rue Gambetta
92240-Malakoff- France
Tel 0033140921588 Fax 0033146541913

e. mail achr@noos.fr

International NGO in special Consultative Status with the Economic and Social Council of the United Nations

English

عربي

2010-12-18

Comment Israël et les US Projettent de Détruire le Hezbollah.  - Franklin Lamb 

 

 

A travers la Résistance libanaise c’est toute forme de Résistance à la dictature américano sioniste qui est visée. C’est pour cela que tout citoyen de conscience voulant vivre libre et partager cette liberté avec le reste de la planète doit soutenir la Résistance libanaise.

« J’ai ces (injure supprimée) juste là où nous les voulons Maura ! Contemples les 1000 petits morceaux tandis que nous dépeçons le Hezbollah - Ils se prennent pour qui ? Et on le fera en utilisant la 1757 et cette fois nous allons jusqu’au bout. J’ai dit à Israël de rester en dehors du Liban car l’IDF ne peut se battre contre le Hezbollah en plus tout la région s’embraserait. Je vais m’occuper de cela et ce sera mon cadeau de Noël au Liban « C’est ainsi que s’est exprimé Jeffrey Feltman lors d’une conversation avec une ex membre de son personnel, actuellement ambassadrice US au Liban, Maura Connelly, lors d’une visite le 17 Octobre 2010 au député Walid Jumblatt à sa résidence Clemenceau.

Le 12 Décembre 2008, Naharnet.com rapportait que « l’ancien ambassadeur US Jeffrey Feltman a présenté au premier ministre libanais Fuad Siniora, ce qu’un diplomate américain a décrit comme son cadeau personnel de Noël pour le Liban. »
Mr Feltman a garanti à Siniora qu’il forcerait Israël à quitter le village de Ghajar avant fin 2008. Mais le premier ministre Fuad Siniora et le Liban n’ont jamais reçu le cadeau promis par Feltman en 2008 et Israël a toujours ces tanks et troupes au Liban dans le village de Ghajar même si la pression monte pour qu’il mette fin à son occupation illégale de 4 ans du Nord de Ghajar en violation de la CSONU 1701 Israël ayant envahi le village en 2006 et depuis a refusé d’en partir.
A cette époque de fêtes Jeff est une nouvelle fois en train de garantir à ses alliés libanais qu’il est le Père Noël et que la tête du Hezbollah va décorer son traîneau lors de ses tournées de Noël. La raison de cet optimisme c’est que les US et Israël affichent une sérénité tranquille concernant le fait qu’ils puissent via la CSONU 1701 atteindre l’objectif qu’ils s’étaient fixés avec la 1559 mais qui n’a pas abouti, visant à dépouiller la Résistance du Liban de ses armes défensives. Le 11 Novembre, le vice premier ministre israélien et ministre du développement régional, Silvan Shalom, a prédit qu' «un acte d’accusation émanant du TSL contre le Hezbollah conduira à l’application de la Résolution 1559 et au désarmement forcé du Parti de même qu’à l’effondrement de l’effort pour établir une alliance Syrie - Liban - Iran - Turquie. »
Le Grand Trophée ce serait Hassan Nasrallah
On dit que le projet US-Israël est basé sur des modèles informatiques élaborés parmi d’autres calculs et inclut celui d’un acte d’accusation contre des membres du Hezbollah, même éventuellement de son secrétaire général, Hassan Nasrallah, qui seront jugés et condamnés bien sûr par contumace pour leur implication dans l e meurtre du premier ministre libanais Rafik Hariri le 14 Février 2005.
Le bureau du conseiller juridique du département d’état US a fièrement garanti à la Maison Blanche que parce qu’il a insisté en 2005 pour que le TSL soit établi sous le Chapître 7 de la Charte des Nations Unies, quiconque est reconnu coupable par le TSL devra effectivement répondre devant la justice de l’ONU. Le Chapitre 7 autorise le recours sans limite aux forces armées internationales pour appliquer le verdict émis par le TSL.
Israël, violateur en série du droit international dont plus de 60 résolutions de l’ONU est également très occupé à se vanter que le droit international soutient le tribunal et qu’on peut faire appel à des cabinets juridiques de renom partout dans le monde pour confirmer la légalité du travail du bureau du procureur du TSL dirigé par Daniel Bellemare du Canada.
Dans les heures qui ont suivi les instructions données par Israël à la secrétaire d’état Clinton, celle -ci a affirmé qu’il ne fallait pas s’en faire qu’il n’y avait aucun moyen de stopper la décision finale du TSL, et la Maison Blanche annonçait que les US allaient verser 10 millions de $ supplémentaires au TSL et a obtenu de la Grande Bretagne d’ajouter une rallonge de 1.8 millions de $. On attend plus d’argent en provenance de la France. Actuellement le TSL est submergé d’argent et il va continuer de l’être.
Sur la base d’interviews de deux anciens membres du personnel du bureau du procureur du TSL, de même que de nombreuses déclarations publiques de responsables US, on doit prendre au sérieux le « jusqu’au bout « des intentions de Jeffrey Feltman, et de Silvan Shalom. Leurs gouvernements affirment que le TSL est légitime tant du point de vu du droit international puisqu’établi selon une résolution du CSONU sous le Chapitre 7, de même que selon les principes constitutionnels et légaux du Liban, contrairement à ce qu’affirme le Hezbollah et les adversaires du TSL au Liban.
Selon un juriste du département d’état US « si le TSL accuse et condamne un membre du Hezbollah nous gagnons. Que ce soit un chauffeur un boy scout on s’en fout. Le Conseil de Sécurité peut faire une douzaines de choses pour renverser le Hezbollah. Par exemple, pouvez vous imaginer l’effet de sanctions du type de celles contre l’Iran si elles sont appliquées au Liban jusqu’à ce que les assassins soient livrés ? Il n’y a que l’argent qui intéressent les Libanais et avec toutes ces sectes qui se haïssent entre elles de toute façon le pays va rapidement imploser en récriminations et guerre civile s’ils doivent faire une petite diète… Et des sanctions très dures contre la Syrie ? Les US et Israël n’auront qu’à collecter les morceaux et faire ce qu’ils auraient du faire il y a un demi siècle c'est-à- dire installer des gouvernements qui comprennent les réalités régionales et internationales ».
Les efforts par le Hezbollah et la Syrie pour faire dérailler le TSL sont considérés à Washington et Tel Aviv comme futiles car ils pensent que le Liban n’a rien à dire concernant le TSL. Il a été crée par le CSONU et ni ce que font le parlement libanais le cabinet ministériel ou le peuple ne peuvent l’affecter. La seule raison pour laquelle le Liban est sur la photo c’est que c’est la scène du crime. Et il se trouve qu’il abrite certains suspects. Hormis cela le Liban n’a aucun lien avec le travail du TSL.
Un membre du Congrès US a donné cet avis : « ce que nous allons utiliser ce sont les nombreux outils de mise en application et d’autres, disponible pour la communauté internationale pour faire tomber le Hezbollah. La phase à venir n’a même pas besoin de l’implication des US et d’Israël. Nous serons juste comme des spectateurs d’un match de football sur le côté tandis que l’ONU emploie une myriade de mesures légales et politiques pour faire comparaître devant la justice ceux reconnus comme impliqués. C’est toute la beauté de ceci et c’est aussi pourquoi le Hezbollah est très inquiet ou tout du moins il devrait l’être. »
Un autre membre dans le même bureau a ajouté dans un email : « est ce que vous ne voyez pas que le TSL est l’instrument parfait du droit international pour détruire le Hezbollah et réaliser un changement de régime en Syrie, créer des conflits mortels partout entre Shi’ites et Sunnites, provoquer une guerre civile au Liban, et renverser les Mollahs en Iran. Ce sera comme si Dick Cheney n’avait jamais quitter son poste. »
Suite aux accusations du TSL, en supposant qu’elles incluent le Hezbollah, des sources à Washington s’attendent à ce que le Lobby d’Israël lance ce qui peut être sera sa campagne médiatique internationale la plus chère et la plus importante de diffamations contre le Hezbollah, la Syrie et l’Iran et ils seront rejoints par le gouvernement US et certains de leurs alliés eu Europe, plus la Micronésie toujours à louer.
L’objectif sera principalement d’unir la population mondiale contre les soit disant assassins Shi’ites du premier ministre Sunnite. Plus d’une douzaine de projets US-Israël qui ont échoué au Liban cette dernière décennie, de la base aérienne de Kleiat aux combats de rues aux coupures des lignes optiques de communication pourraient redevenir d’actualité tamponnés du sceau du droit international et de la légitimité totale du CSONU.
Le projet actuel inclut de continuer les menaces publiques et d’amplifier les menaces comme quoi Israël est prêt à attaquer le Liban bien que le Pentagone pense qu’Israël n’est pas prêt et ne sera jamais de nouveau prêt et est rejeté régionalement et internationalement.
Selon le membre du bloc parlementaire Loyauté à la Resistance, le député Kamel al-Rifai, l’assistant au secrétariat d’état US pour les affaires du Moyen Orient, Jeffrey Feltman, le ministre des affaires étrangères français, Bernard Kouchner, et le Sénateur US, John Kerry, ont informé les responsables libanais lors de leurs récentes visites au Liban qu’Israël est sérieux concernant ses menaces d’attaquer le Liban et pourrait tout simplement l’attaquer. Al-Rifai a dit au quotidien Asharq al- Awsat le 15/11/2010 qu’on a dit au Hezbollah que l’administration américaine a donné le feu vert à Israël de faire ce qu’il veut au Liban, ajoutant que Kerry a également envoyé ce message au dirigeant syrien.
C’est pour ces raisons que le TSL est vu comme une opportunité extraordinaire pour les US-Israël de maintenir leur contrôle de la région. La campagne médiatique à venir utilisera des attaques tout spécialement dures contre Sayed Nasrallah que les US et Israël craignent en tant que dirigeant arabe de la trempe de Nasser et comme dirigeant musulman qu’on ne peut comparer à personne dans le monde moderne. Sayed Nasrallah est vu comme un dirigeant qui a le potentiel pour régler les divisions Shi’ites Sunnites et pour cela il est considéré à Washington et à Tel Aviv comme très dangereux.

Evaluation du Hezbollah
Le 11 Novembre 2010 le dirigeant du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a discuté du TSL lors d’une cérémonie de commémoration du Jour Du Martyr dans le Sud de Beyrouth. Donnant son opinion sur le projet US-Israël il a dit à ses auditeurs que le Hezbollah connaît la stratégie des US-Israël qu’il a expliqué comme suit :
« Accusons des Shi’ites d’avoir assassiné le dirigeant Sunnite l e plus important et en conséquence délivrons une inculpation. Nous demanderons au gouvernement libanais qui a signé avec nous un accord d’arrêter ces hommes. Ce dernier se disposera à les arrêter et enverra des soldats de l’armée et des forces de sécurité qui se battrons avec la Résistance ».
Nasrallah a poursuivi :
« D’abord c’est un complot. Ce n’est pas important pour les Américains, les Israéliens et tous ceux qui sponsorisent le TSL ce qui arrivera ou peut arriver au Liban. Le Liban en lui-même n’est pas important. Ne le sont pas non plus le martyr Hariri, les Sunnites, les Shi’ites, les Musulmans, les Chrétiens, le Mouvement du Futur, le Bloc du 14 Mars ni celui non plus du 8 Mars. Ce qui est important c’est Israël et les intérêts d’ »Israël » c’est que la Résistance soit frappée, éliminée, isolée, assiégée, affaiblie, arrachée de son environnement populaire, et son image déformée. Son moral ses croyances sa volonté seront touchées et par conséquent elle sera prête à être frappée ou se rendre face à ce complot. »
Le député du Hezbollah, Nawaf Mousawi , a avisé les médias quelques temps plus tard que :
» Le Parti de la Résistance est prêt pour tous les scénarios » ajoutant que rien ne surprendrait le Hezbollah…
« Le Hezbollah a préparé toute une série de réponses. Chaque option correspond à un scénario spécifique. Donc si les choses sont positives nous sommes prêts. Mais si les choses sont négatives et les efforts pour trouver une solution à la crise échouent nous sommes également prêts. Bref nous sommes prêts à faire face à toutes les options » a dit Mousawi.
Source : Lemaire Marc <lemaire.marcus@skynet.be

 20/11/2010
http://www.planetenonviolence.org/Comment-Israel-Et-Les-US-Projettent-De-Detruire-Le-Hezbollah_a2321.html

 

 

C.A.DROITS HUMAINS -5 Rue Gambetta - 92240 Malakoff - France

Phone: (33-1) 40 92 15 88  / Fax: (33-1) 46 54 19 13 

 Email: achr@noos.fr   

achr.eu  & achr.eu