ÇááÌäÉ ÇáÚÑÈíÉ áÍÞæÞ ÇáÅäÓÇä

ARAB COMMISSION FOR HUMAN RIGHTS

COMMISSION ARABE DES DROITS HUMAINS

 

Pour appliquer la justice et non pas ressusciter l’esprit de vengeance

 

 

C’est avec un grand désarroi et une immense tristesse que la commission arabe des droits humains a pris connaissance de la nouvelle d’assassinat de l’otage américain en Irak sous prétexte de venger les, toutes aussi graves, atteintes et les dépassements dont ont été victimes les prisonniers d’Abu Ghraib.

 

L’ACHR qui considère le droit de résistance à l’occupation militaire, comme faisant partie des droits humains fondamentaux, condamne avec force ces dépassements qui sont loin de pouvoir refléter fidèlement les vrais mœurs de la résistance. De même que notre Commission rejette les exécutions et toute forme, quelle qu’elle soit, de mutilation des corps des morts et de mauvais traitements infligés à l’être humain, quelles qu’en soient les raisons.

 

L’ACHR considère que l’exécution de la victime américaine, et l’étalage macabre qui en est fait, constitue une violation gravissime du droit à la vie, droit à la non-exposition à des peines pénibles et dégradantes et droit à un procès équitable. Elle refuse également toute réaction qui puisse entraîner les individus et groupes à succomber à la logique de vengeance au détriment de l’application de la justice.

 

Il est plus que nécessaire que nous prévenions que tout dépassement de la victime des principes internationaux des droits humains et humanitaires est de nature à procurer à la partie la plus forte une couverture pour ses  crimes. Ces dépassements font aussi que la barbarie s’érige en pouvoir et en mesure dans toute action et réaction. Ce qui favorise la haine et l’aversion entre les peuples.

 

En accord donc avec nos principes refusant toutes les exactions, quel qu’en soit leur auteur, et considérant que les droits humains sont indissociables et qu’il est inexcusable de taire leur violation par quelque partie que ce soit, parmi celles qui sont présentes en Irak, La commission arabe des droits humains :

Présente en premier lieu ses sincères condoléances à la famille de la victime.

Condamne avec force ce crime qu’elle considère comme une gravissime faillite de l’honneur de ceux qui l’ont commis.

Rejette toute raison à ce crime, car il n’y a pas de raison à ce qu’une calamité soit repoussée par une autre.

Demande la poursuite des responsables de ce crime et leur arrestation en attente de la mise en place d’un cadre juridique indépendant pour les juger.

Exhorte l’ensemble des autorités spirituelles et temporelles en Irak et dans le monde, ainsi que les personnalités publiques de faire part publiquement de leur entière désapprobation.

Appelle à intensifier le dialogue entre les sociétés civiles arabes et occidentales, et plus particulièrement la société civile américaine afin de rompre la spirale de la haine qui s’est accélérée après le scandale des crimes de la prison d’Abu Ghraib.

 

Paris le 13/05/2004.

 

 

C.A.DROITS HUMAINS -5 Rue Gambetta - 92240 Malakoff - France

Phone: (33-1) 4092-1588  * Fax:  (33-1) 4654-1913  *

     E.mail:  achr@noos.fr   

www.achr.eu