ÇááÌäÉ ÇáÚÑÈíÉ áÍÞæÞ ÇáÅäÓÇä

ARAB COMMISSION FOR HUMAN RIGHTS

COMMISSION ARABE DES DROITS HUMAINS

 

International NGO in special Consultative Status with the Economic and Social Council of the United Nations

 

Les plus grandes arrestations touchant la société civile depuis

"l'automne de Damas"

Arrestation du Conseil d'administration du Forum Jamal Atassi

 

Dans son communiqué d'hier, la Commission Arabe des Droits Humains (ACHR) avait posé la question suivante: "On ne sait pas si les services de sécurité syriens agissent selon un plan politique bien défini orchestré par le comité supérieur de sécurité du pays en coordination avec le président de la République ou si chaque responsable de section a les mains libres pour faire ce qui lui semble bon dans son fief"? La réponse est venue avec la plus importante rafle, depuis "l'automne de Damas" (septembre 2001), effectuée ce matin de bonne heure contre les symboles de la société civile syrienne. Après l'arrestation de l'avocat Mohamed Raadoun, président de l'organisation arabe des droits de l'homme en Syrie et l'enlèvement d'Ali Abdallah, membre du conseil d'administration du Forum Jamal Atassi, la section de sécurité politique dirigée par le général Mohamed Mansoura poursuit ses opérations par l'arrestation des autres membres du Forum: Mmes Soheir Atassi et Nahed Badawiya et MM. Hussein Aloudat, Youssof Jahmani, Abdelnasser Kahlous, Hazem Nahar, Jihad Massouti et Mohamed Mahfoudh. Cela s'est passé ce matin à 6H, heure locale. Et c'est la première fois que ce Forum autorisé, aux dires du président Assad, se trouve ainsi visé.

La question qui se pose encore une fois: Est-ce un signe de désarroi des services de sécurité ou est-ce plutôt une politique délibérée pour étrangler toute initiative sociétale de réforme? 

Face à cette escalade dangereuse qui a dépassé toutes les lignes rouges en s'attaquant à des symboles modérés et pacifiques de la société civile, il a été décidé:

1-     L'ACHR a formé avec sept autres ONG arabes et syriennes "le Comité de suivi des détenus politiques en Syrie". Des cadres d'ACHR vont contacter à Genève, Strasbourg, Bruxelles et Londres les HCHR, PE et CE, ainsi que les personnalités représentatives de la société civile en Europe, pour mettre fin à ces épreuves de force de la part des services de sécurité syriens,

2-     La mobilisation dans une campagne internationale visant à mettre fin aux arrestations abusives dans ce pays et à vider les prisons, en supprimant les lois exceptionnelles qui paralysent la liberté d'opinion, d'organisation et de rassemblement,

3-     La communication des dossiers du général Mohamed Mansoura et des membres du Comité supérieur de sécurité à un groupe d'experts de droit international pour étudier les modalités de leurs poursuites judiciaires en Europe selon la compétence universelle.

                                                                                            Paris le 24-05-2005

 

 

 

C.A. DROITS HUMAINS

5 Rue Gambetta - 92240 Malakoff - France

Phone: (33-1) 4092-1588  * Fax:  (33-1) 4654-1913

E. mail achr@noos.fr   achr.eu