JUSTITIA UNIVERSALIS

COMMISSION ARABE DES DROITS HUMAINS

ASSOCIATION AL KARAMA POUR LA DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME

 

Mai noir à Damas

 

C’est la troisième vague d’arrestations sous Assad Junior depuis son accession au pouvoir en 2000 : la répression de la nouvelle ère a commencé par l’étranglement du printemps de Damas et l’arrestation des dix personnalités charismatiques en août –septembre 2001, poursuivie en 2004 contre les Kurdes et, depuis le début du mois de mai, c’est à nouveau des figures de la société civile qui sont visées : commencée par Me Nizar Kastanawi, le 10 mai, c’est au tour de Dr Mohamed Maashouq Khaznawi. Le 15 mai, arrestation du journaliste Ali Abdallah, membre du conseil d'administration du Forum Jamal Atassi, le 22 mai, arrestation de l'avocat Mohamed Raadoun, président de l'organisation arabe des droits de l'homme en Syrie.

La section de sécurité politique dirigée par le général Mohamed Mansoura a poursuivi ses opérations par l'arrestation des autres membres du Forum Atassi : Mmes Soheir Atassi et Nahed Badawiya et MM. Hussein Aloudat, Youssof Jahmani, Abdelnasser Kahlous, Hazem Nahar, Jihad Massouti et Mohamed Mahfoudh. Cela s'est passé le 23/05/2005 à 06 h 00, heure locale. Et c'est la première fois que ce Forum autorisé, aux dires du président Assad, se trouve ainsi visé par une rafle collective.

La question qui se pose encore une fois : est-ce un signe de désarroi des services de sécurité ou plutôt une politique délibérée pour étrangler toute initiative sociétale de réforme? 

Face à cette escalade dangereuse qui a dépassé toutes les lignes rouges en s'attaquant à des symboles modérés et pacifiques de la société civile, nous organisations nous joignons pour :

  1. La formation du « Comité de suivi des détenus politiques en Syrie ». Des cadres d'ACHR, de JU et de al-Karama vont contacter à Genève, Strasbourg, Bruxelles et Londres les HCHR, PE et CE, ainsi que les personnalités représentatives de la société civile en Europe, pour mettre fin à ces épreuves de force de la part des services de sécurité syriens ;
  2. La mobilisation dans une campagne internationale visant à mettre fin aux arrestations abusives dans ce pays et à vider les prisons, en supprimant les lois exceptionnelles qui paralysent la liberté d'opinion, d'organisation et de rassemblement ;
  3. La communication des dossiers du général Mohamed Mansoura et des membres du Comité supérieur de sécurité à un groupe d'experts de droit international pour étudier les modalités de leurs poursuites judiciaires en Europe selon la compétence universelle.

 

Paris, Genève, La Haye, le 27 mai 2005

 

 

C.A. DROITS HUMAINS

5 Rue Gambetta - 92240 Malakoff - France

Phone: (33-1) 4092-1588  * Fax:  (33-1) 4654-1913

E. mail achr@noos.fr   achr.eu

 

JU   P.O. Box 17110
2502 CC The Hague
The
Netherlands
Phone :
+31 30 236 93 86
Fax :
+31 30 230 45 11
E-mail :
imar@euronet.nl

Al karama Association

 2bis Chemin des Vignes
Petit-Saconnex 1209- Genève
Tél : 00 41
22 734 10 06 Fax : 00 41 22 734 10 08